infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être tenu au courant de nos activités.

Catherine Gaudet – Gagnante du Grand prix de la danse 2022
Catherine Gaudet – Gagnante du Grand prix de la danse 2022

Nous sommes heureux.ses et fièr.es d’annoncer que Catherine Gaudet est la lauréate du Grand prix de la danse 2022. Ce prix souligne le travail de Catherine au travers des années et plus particulièrement pour son spectacle Les jolies choses.
« Le jury souligne l’effervescence créatrice de Catherine Gaudet, qui montre une grande maîtrise de son art, portée par une audace implacable et sans cesse redéfinie dans la forme chorégraphique. L’écriture vertigineuse et passionnante de cette chorégraphe fascinée par la profondeur et la complexité de la psyché humaine témoigne d’une recherche de plus de 15 ans. Cette année, trois œuvres de Catherine Gaudet étaient présentées à Montréal : Les jolies choses, à l’Agora de la danse, dans le cadre du FTA ; Se dissoudre, à l’Agora de la danse ; et L’affadissement du merveilleux, en tournée du CAM 2021-2022. Chacune de ces propositions ouvre sur l’autodérision, la vulnérabilité, ou encore, la puissance et la pureté du geste. Le jury salue le travail de cette artiste qui approfondit ses liens à l’autre et à l’art en les magnifiant dans des œuvres généreuses et percutantes. »­­
La compagnie Catherine Gaudet ainsi que sa lauréate souhaitent remercier chaleureusement Québecor, la Ville de Montréal, les Prix de la danse de Montréal pour cette belle reconnaissance et félicite tous.tes les autres lauréat.e.s des Prix de la danse.
Photo: Vanessa Fortin
Les jolies choses – FTA 2022
Les jolies choses – FTA 2022


Appel d'air

Cinq corps s’activent au rythme du métronome. Leurs mouvements mécaniques reprennent, la machine s’échauffe et exige d’eux une rigueur irréprochable. Arrivée à maturation de son langage artistique, la chorégraphe Catherine Gaudet part en quête d’un espace sous les corps où les désirs peuvent renaître malgré le poids de la contrainte.

Il y a, derrière l’apparence inoffensive de cette partition collective aux tracés systématiques, comme une odeur de vernis cheap qui finira par craquer. À l’écoute des pulsations contradictoires de son époque, Gaudet s’entoure de ses fidèles complices pour explorer les faux-semblants de l’appareil spectaculaire. Au bout d’un moment, la répétition devient l’agent trouble des interprètes devenus instrumentistes. Elle fait siffler la soupape laissant s’échapper l’excès de vapeur des corps salés. Il est vrai, la dé-pression est le revers du grandiose. Ici, le risque d’une faute de goût est bien réel, mais nécessaire au maintien de l’équilibre.

Les 28, 29, 31 mai et le 1er juin 2022

En savoir plus


Photo Mathieu Doyon
Se dissoudre, nouvelle création à l’Agora de la danse
Se dissoudre, nouvelle création à l’Agora de la danse
À l’invitation de l’Agora de la danse (Montréal), Catherine Gaudet s’associe à l’interprète Marie-Philippe Santerre pour créer le solo Se dissoudre, en collaboration avec Justine Bernier-Blanchette (costumes), Antoine Berthiaume (musique), Sophie Michaud (conseil dramaturgique et direction des répétitions) et Alexandre Pilon-Guay (lumière).

11-12-13-14 MAI 2021 – 18 H
15 MAI 2021 – 16 H
ESPACE ORANGE

En savoir plus
-
photo © Mathieu Verreault
Catherine Gaudet artiste invitée au CCOV
Catherine Gaudet artiste invitée au CCOV
En cette Journée Internationale de la danse, c’est avec un immense plaisir que le Centre de Création O Vertigo – CCOV annonce l’arrivée de Catherine Gaudet en tant que 3e artiste récipiendaire du programme – Productions CCOV. Après Dana Gingras / Animals of Distinction auteure de Frontera en 2019, Yvon « Crazy Smooth » Soglo, chorégraphe de la pièce IN MY BODY dont la première est prévue à l’hiver 2022, le CCOV continue sa mission d’accompagnement de carrière et accueillera Catherine et son équipe dès le mois de septembre et ce, pour une durée de trois ans.

Avec cette nouvelle association, Catherine Gaudet s’apprête créera sa première pièce à grand déploiement. Conçu pour que les chorégraphes se consacrent à 100% à la création d’une œuvre qui marquerait un tournant important dans leur carrière, le programme « Productions CCOV » va permettre à Catherine de continuer son ascension artistique.

« C’est avec honneur et joie que j’aborde la résidence longue durée du CCOV. Il y a longtemps que je cherche à créer une œuvre pour grand groupe. Ce besoin se faisait pour moi de plus en plus criant. Or, il s’avère toujours difficile de financer des créations comptant de nombreux danseurs. C’est pourquoi je perçois le support octroyé par le CCOV comme une occasion – trop rare - de rêver large et avec force. L’occasion, aussi, de prendre le temps. Ce temps si nécessaire pour chercher de manière concentrée, affinée et affirmée; pour creuser, questionner et risquer. J’aspire ainsi à mettre en place, lors de ma présence au CCOV, les conditions d’une réelle plongée au cœur de la pratique et ce, pour l’ensemble des collaborateurs associés au projet. » Catherine Gaudet

https://vimeo.com/542173004






 

Retour au CCOV
Après avoir pensé, rêvé et lancé le CCOV en 2016, Ginette Laurin, Caroline Laurin-Beaucage, Mélanie Demers et Catherine Gaudet, les initiatrices du projet de la transformation d’O Vertigo en centre de création avaient laissé la gestion de l’organisme à une toute nouvelle équipe avec à sa tête Paul Caskey en tant que directeur général.

“Nous sommes ravis de nous lancer dans cette collaboration avec Catherine. Son sens exquis du détail, sa compréhension poignante des relations humaines et son art chorégraphique finement perfectionné lui ont valu des distinctions à Montréal et ailleurs. Ce projet ambitieux arrive au moment idéal dans la carrière de Catherine, et l’équipe du CCOV saisit cette opportunité de l’accompagner dans les années à venir.” Paul Caskey

 












Production CCOV : une réussite
Cinq ans après sa création, le programme « Productions CCOV » a su montrer, au fil des ans, toute sa pertinence dans le paysage de la danse québécoise et canadienne. Tandis que FRONTERA de Dana Gingras a été présenté à Montréal, Québec, Vancouver mais aussi en Allemagne et en Australie, IN MY BODY de Crazy Smooth attise déjà les convoitises à travers le pays, notamment au travers du soutien du Fonds national de création du Centre national des Arts et de celui du réseau CanDanse qui comprend le Canadian Stage et dance Immersion (Toronto), le Yukon Arts Centre (Whitehorse), le Banff Center for the Arts et Brian Webb Dance Company (Edmonton).

De plus, l’incroyable qualité des projets de productions reçus lors de l’appel de projet, prouve la pertinence de ce programme que nous espérons voir s’épanouir, tout en continuant à offrir des conditions de travail rares et précieuses, tous les trois ans, à un nouveau créateur ou une nouvelle créatrice.

Toute l’équipe du CCOV souhaite la bienvenue à Catherine Gaudet et son équipe! Nous avons déjà hâte de vous donner des nouvelles de l’œuvre en devenir.

 


À propos du CCOV
Le Centre de Création O Vertigo - CCOV est un lieu propice à la réflexion, la recherche et la création en danse contemporaine, un incubateur d’idées et de talents. Sa mission : offrir aux artistes du milieu de la danse l’accès à ses studios et permettre la création d’œuvres chorégraphiques au travers de résidences courtes durées offertes à une vingtaine de chorégraphes par an ou via son programme phare : Productions CCOV, qui permet, tous les trois ans, à un nouvel artiste de bénéficier d’un appui structurel et financier afin de créer une oeuvre à grand déploiement. Après Dana Gingras / Animals of Distinction auteure de Frontera en 2019, Yvon « Crazy Smooth » Soglo, chorégraphe de la pièce IN MY BODY dont la première est prévue à l’hiver 2022, Catherine Gaudet intègrera le programme en septembre 2021.




Atelier de création à L’Artère
Atelier de création à L’Artère
Annulé pour cause de COVID-19

L’atelier sera construit tel un laboratoire de création et d’expérimentations où, par diverses avenues – intentions multiples, fantasmagories, mises en situations surréalistes – Catherine cherchera à mettre à vue la complexité qui anime l’être, de même que les forces – symboliques, archétypales, primaires – qui l’habitent. En collaboration étroite avec les participant(e)s et par l’entrelacement des intuitions créatives de chacun(e), elle se penchera sur la quête d’une posture de résonance et de transparence permettant à ces forces de mobiliser les corps et d’être mises à vue. C’est sur ce devenir autre; cet état multiple qui glisse, se déplie et se transforme sans cesse, qu’une dramaturgie de la métamorphose sera peu à peu dégagée.

Le public est convié à la sortie d’atelier de création, le vendredi 15 mai à 17h.

DU 11 au 15 mai 2020 - 9h00 à 12h00
Organisé par L’Artère, art de la danse et du mouvement / www.larteredanse.ca
Maison pour la danse de Québec / http://www.maisonpourladanse.ca



CATHERINE GAUDET


Catherine Gaudet s’intéresse aux transformations du corps générées par l’ambiguïté qui anime l’être. Elle approche la création comme une étude de la part inconsciente et insaisissable du comportement humain. En souhaitant mettre à vue ce que l’individu camoufle, elle fait du corps un lieu de résonance de sensations complexes qui grondent sous la chair. Son langage chorégraphique tissé de fins changements de tensions musculaires révèle l’enchevêtrement de pulsions, d’états et d’idées. Sur scène, les interprètes relèvent le défi de l’incessante recomposition d’une partition chorégraphique finement écrite. Fortement engagés, combinant le mouvement brut au contrôle extrême de la forme, ils livrent une danse performative où le corps, à la fois récepteur et transmetteur de forces invisibles, devient témoin d’une histoire existentielle, personnelle et universelle.
-
photo © Nathalie St-Pierre
-
Interprètes sur la photo : Pamela Aubé, Anne-Sophie Blanchet-Ménard, Châtelaine Côté-Rioux, Léa Dargis-Deschesnes, Zoé Delsalle, Emeline Descharles, Anna Erbibou, Lila Geneix, Alice Marroquin-Éthier, Adèle Morrissette, Sandrine Parent, Danae Serinet Barrera, Éliane Viens-Synnott
previous arrow
next arrow